Canaries | La Palma et son nouveau volcan

La Palma … pour les européens, c’est encore dans une mémoire fraîche des images d’apocalypse lors de la dernière irruption du 19 septembre au 13 décembre 2021.

En Avril 2022, le calme est revenu et le volcan s’est rendormi, laissant de nombreuses traces sur la partie sud-ouest de l’île. Environ 8% du territoire de l’île a été touché et le quart sud ouest de l’île est fermé car inaccessible, parfois sous des dizaines de mètres de lave.

Le reste de l’île vit normalement. La Palma est comme les autres îles des Canaries le paradis des randonneurs. De nombreux chemins balisés couvrent l’île et il suffit d’avoir les mollets bien échauffés pour s’élancer.

Santa Cruz de La Palma

On ne peut pas échapper à la visite de Santa Cruz de La Palma, surtout si on arrive sur l’île en bateau. Le port est à 200 mètres du cÅ“ur de ville et des premières rues piétonnes.

C’est une très jolie ville coloniale avec de nombreux bâtiments remarquables. Bon, ne le cachons pas, c’est aussi un port d’escale aux bateaux de croisière, donc c’est aussi une ville « internationale » avec des boutiques de marque.

Mais, il y règne une ambiance sympathique avec ses bars et restaurants qui jalonnent la ville. Y passer au moins une journée et idéalement une nuit/2jours.

Et au nord de Santa Cruz, ne loupez pas un détour vers notre coup de cœur : la plage de Nogales, à coupler avec la randonnée de la Cubo de la Galga.

Une plage encaissée de sable noir, pas facile d’accès mais qui mérite vraiment le déplacement. Arrivés sur place, on est invité à méditer devant une telle beauté, les pieds dans l’eau.

Attention, baignade interdite car de forts courants sont présents. Plaisir des yeux seulement mais c’est déjà beaucoup. Voyez plutôt :

Le Nord de la Palma

Le nord est un joli territoire pour réaliser des randonnées, entre forêts, paysages volcaniques et ambiances marines. La nouvelle Aventure était basée à Tijarafe, un point stratégique pour irriguer tout le centre et le nord de La Palma.

Nos coups de coeur :

  • la balade de Tijarafe, une boucle de 13km exigeante avec ses +1000/-1000 mètres de dénivelés.
  • le village de El Tablado au nord, une ambiance de bout du monde avec de jolis maisons et une végétations luxuriantes,
  • la montée de la Cumbrecita, en pleine forêt et une arrivée au bord sud de la caldera (si la météo le permet), environ 13 km à pied (A/R) avec +700/-700 mètres de dénivelés.

La caldéra

La caldéra est un spectacle extraordinaire … lorsqu’elle se laisse se dévoiler ! en effet, à cette période de l’année, de nombreuses brumes persistantes restent présentes souvent toute la journée. Il faut alors bien choisir sa journée.

L’avantage, c’est que la caldéra est accessible en voiture. Une fois au sommet (attention, il n’y a qu’un tout petit parking de 20 places), un joli sentier permet de découvrir les incroyables couleurs et les profondeurs de la caldéra. Parcours un peu impressionnant tellement les centaines de mètres sont là sous vos yeux !

Un vrai moment pour s’assoir et méditer devant un tel paysage.

Le nouveau volcan

Le mieux pour comprendre la dernière irruption, c’est de faire parler les locaux.

Leurs témoignages sont un étrange mélange d’inquiétude et de fascination, voire de fierté. Inquiétude, car quand un volcan se réveille, on ne sait pas pour combien de temps, ni avec quelle intensité. Les habitants ont quand même vécu de nombreuses semaines agitées, avec des grondements très fréquents, des secousses à faire trembler les maisons et surtout des quantités très élevés de cendres noires qui recouvraient tout, tous les jours. Les habitants en parle comme de la neige …

Fascination, car vivre une épopée volcanique, ça n’arrive pas à tout le monde ! et surtout, être au plus proche et avec de nombreux moyens d’études et d’observation (rarement un volcan se réveille aussi près de zones d’habitations), les habitants ont beaucoup appris et suivi en direct les évolutions du volcan au fil des jours. Beaucoup d’entre eux se déplaçaient aussi au plus près pour voir le fascinant spectacle des laves qui jaillissent et qui construisent au fil des semaines une nouvelle montagne …

Fierté, car les canariens sont des iliens, attachés à leurs terres. Et c’est un moyen pour eux de parler de leurs îles, de leurs spécificités et des valeurs qui s’y attachent.

La Nouvelle Aventure a été jusqu’au bord des laves dans un des villages en proximité de la zone « interdite ». Il faudra du temps pour ré-ouvrir les routes du sud-ouest qui sont recouvertes de grosses quantités de laves, à des températures souvent encore élevées.

Le sud et les salines

Ambiance très volcanique dans le sud de l’île et la région de Fuencaliente. On a bien aimé randonner dans ces paysages de roches et de vignes ! car oui, la région est une des zones de production de vins locaux.

Petit coup d’oeil sur la carte locale :

A ne pas rater : les salines juste à coté du phare, et les plages sur la petite route qui remonte la côte sud ouest. Un coup de cœur pour Puntalarga et son petit restaurant de poissons vue mer, et la Zamora Chica avec ses deux plages de sable noir et son petit resto, malheureusement fermé quand on est passé.

Le bon plan : partir du village de Fuencalente et descendre à pied la fin de la route des volcans (circuit orange). Environ 6 km de balades faciles qui vous emmènent jusqu’au phare et aux salines. Un bel établissement vous attend aussi à l’arrivée pour déguster un p’tit verre de vin local 😉 Retour possible en bus vers le village (env 1 bus toutes les 2 heures)

Les bons plans testés par la Nouvelle Aventure

A Santa Cruz de La Palma, la Nouvelle Aventure a testé un nouveau concept d’hôtels avec des capsules. Vous dormez dans un box individuel, tous sont installés dans une vieille demeure avec de nombreux espaces communs (salle de bains, salons, cuisine, terrasse et casiers à bagages). Plutôt agréablement surpris ! Hostelit en plein centre ville.

A Tinizara, profitez des conseils d’un couple de français installés aux canaries depuis des (dizaines) d’années ! ils sauront vous conseiller, vous expliquer, vous héberger et surtout, vous guider parmi les dizaines de randonnées de la Palma. La Nouvelle Aventure y est resté 5 nuits et on a adoré. (et pas seulement les avocats, mandarines et autres produits du jardin). Leur site internet permet même de construire ses balades à la carte à partir d’une vue interactive.

A Fuencaliente, filez prendre votre petit déjeuner ou un encas à Zulay en plein centre ville. Une belle adresse avec de nombreux produits (dont des jolis croissants et pains au chocolat) et un service impeccable. (aussi présent à Los Llanos, Santa Cruz, …)

Et ne ratez pas une visite au bar historique de la ville : le Bar Parada, en plein centre. Une véritable institution où tous les habitants viennent boire ou manger quelque chose. On vous suggère bien sur les fameux almendrados, biscuits aux amandes, délicieux, accompagnés par un verre de Malvasia, le vin doux du coin.

Revivre la dernière irruption de 2021

La Nouvelle Aventure vous a sélectionné deux vidéos (une courte et une longue) pour voir les images spectaculaires de cette dernière irruption à la Palma.

Retrouvez nos posts instagram sur La Palma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s