Cap Vert – Fogo : l’île volcan fascinante …

Fogo est une des îles les plus au sud de la péninsule du Cap Vert. Elle est dominé par son volcan qui culmine à 2829 mètres et visible depuis de nombreuses autres îles.

Sâo Filipe, la ville street art

Avant de s’intéresser au volcan de l’île, une étape s’impose au village de Sâo Filipe. C’est d’ailleurs cette ville qui donnait son nom à l’île jusqu’en 1785, année d’une forte irruption qui la débaptise pour FOGO : le feu !

La ville se découvre à pied, au fil des ruelles laissant deviner des maisons multicolores, de jolies places fleuries ou arborées et une incroyable collection d’œuvres de street art.

Si vous regardez bien les deux Å“uvres du milieu ci-dessous, vous comprendrez une des clés du Cap Vert. En effet, ce pays est un des rares du monde à avoir plus de populations en dehors du pays (600 000) qu’à l’intérieur (500 000). A partir du 19e siècle, une partie de la population a émigré notamment vers les États Unis à cause de la sécheresse, des famines et de pressions de son état de tutelle, le Portugal.

Sur cette œuvre, on y voit sur la droite un ouvrier avec une truelle dans la main, travaillant dur pour gagner quelques billets côté Portugal, et qui les passent dans la main de la femme sur la gauche qui tient un bébé dans ses bras côté Cap Vert.

La ville présente aussi deux visages selon le jour où vous la visitez … le dimanche après-midi, c’est une ville déserte ! pas d’habitants dans les rues, pas de voitures qui circulent… cela lui donne un cachet étrange. Mais c’est sans compter l’envie des habitants de ressortir en fin de journée : une parade sonore défile dans la ville en vue de la préparation du carnaval dans un mois, et nous découvrons aussi un bar très sympa où de manière spontanée, on nous invite à l’inauguration d’une exposition d’un artiste peintre avec un concert live d’un groupe de la ville.

Et le lundi matin, filez au marché de la ville, tout le monde y est, ça grouille de tous les côtés, marchands de fruits et légumes et marché aux poissons, un patchwork de couleurs, de produits et de bruits qui donnent une bonne idée de la vie locale.

Le pico de Fogo

Fogo est une île toute ronde dominée par son volcan actif culminant à 2829 mètres. Et il est encore très actif ! la  dernière irruption a eu lieu en 2014/2015 provoquant la destruction du village de la caldeira presque en totalité. Car oui, il y a des habitants au cÅ“ur du volcan !!! et figurez-vous que la dernière irruption ne les a pas dissuadés, ils reconstruisent des maisons sur la lave … encore chaude.

Pour preuve, si vous passez une nuit dans l’auberge de Marisa, vous aurez la surprise de dormir dans des chambres où porte et fenêtres doivent rester constamment ouvertes jour et nuit car le sol est un chauffage permanent du fait des laves qui transmettent encore de la chaleur … a certains endroits, il est parfois même difficile de marcher pieds nus dans les chambres !

Le village est au cœur de la caldeira, d’une superficie d’environ 40 km2 et qui est un paysage grandiose.

Ce qui pousse les habitants à revenir, c’est le tourisme et l’envie des voyageurs de monter le grand picot. C’est une ascension de difficulté moyenne mais il faut partir tôt le matin pour se protéger du soleil. Un départ à 6h permet de faire la montée à l’ombre. Il faut prévoir de bonnes chaussures, des bâtons et des réserves d’eau car la montée est un peu technique ; il est d’ailleurs conseillé de partir avec un guide local qui saura vous indiquer les meilleures voies pour accéder au sommet.

Le retour se fait en grande partie dans la pouzzolane, avec de grandes glissades dans cet environnement insolite. 

Les moins courageux peuvent aussi grimper le petit pico, au pied du grand pico et beaucoup plus accessible.

Pour prendre pleinement possession de l’ambiance qui règne dans cet endroit unique, il faut y passer deux nuits. Vous aurez l’impression d’être ailleurs sur Terre, les pieds proches de la lave et la tête tournée vers le volcan comme un aimant. Pensez aussi à regarder le ciel étoilé de la nuit, c’est un spectacle unique avec aucune pollution lumineuse, c’est rare !

FOGO, infos pratiques :

  • L’aéroport de Sâo Filipe permet de venir de l’île voisine de Santiago en 25 min. (possible aussi en bateau).
  • Une bonne adresse pour se loger à San Felipe : l’hôtel Santos Pina en plein centre, pour tout faire à pied.
  • Boire un verre au 7 sois 7 luas et peut-être verrez-vous une exposition dans ce lieu atypique et pourquoi un concert live ?
  • Dans la caldeira, l’accueil de la pension de Marisa est top et la cuisine d’excellente qualité.
  • Profitez aussi de cette visite de Fogo pour goûter le vin local. Le Cha est un bon cru, avec une préférence pour le blanc.
  • La montée du grand pico est un peu technique, vous trouverez facilement un guide francophone pour vous accompagner au village.

Bonus : le clin d’œil du photographe professionnel !

Photo by Alain Martineau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s